évènements - Acouphènes et sophrologie



Acouphènes et Sophrologie

 

Conférence sur les Acouphènes et la Sophrologie - Aperçu

 

Ce n’est pas une douleur physique en tant que telle, mais son insistante présence est la cause d’un important mal-être.

Les acouphènes sont courants.

Ce sont des bourdonnements, sifflements, tintements décrits par les sujets

Il existe des acouphènes secondaires à une pathologie (comme le neurinome de l’acoustique ) ou à un traumatisme sonore et des acouphènes dits essentiels, sans cause connue.

Ils peuvent être perçus dans une seule oreille, être constants ou occasionnels.

Bien que ces bruits soient souvent décrits comme non assourdissants par leur intensité, ils provoquent souvent une sensation d’envahissement provocant une aliénation des composants de la vie des sujets.

 

 

La sophrologie permet au sophronisant de travailler sur plusieurs plans : la relaxation, l’attention, la concentration, le stress, les émotions, la mémoire.

Le travail essentiel consiste à détacher son mental du bruit ; pour cela, il semble utile de commencer un renforcement de la présence du corps dans la conscience et des sensations agréables.

 

Mais comment le sujet peut-il, lors de la séance qui se fait en silence, se concentrer sur autre chose alors que le silence les amplifie ?

 

Cela va être toute la difficulté de la prise en charge :

  • Le premier axe  de travail va être de détendre corporellement et émotionnellement le sujet. Peut-être en commençant par les yeux ouverts puis en poursuivant avec un regard intermittent petit à petit pour l’habituer à se détendre dans le silence , les yeux fermés, pour lui apprendre à se recentrer sur lui de façon harmonieuse en intégrant à sa conscience les acouphènes.

 

  • Le deuxième axe de travail  va être d’apprendre au sujet à détourner de son mental la présence des bruits, soit en se concentrant sur une partie de son corps choisie que l’on peut éventuellement toucher, soit en réalisant une projection mentale d’une réussite ou d’une situation agréable, à l’aide de la technique du geste ressource ou geste signal, sorte de signal pavlovien ; ceci en apprenant à la personne de faire des va et vient : acouphène –corps , acouphène –situation agréable.

     

  • Un troisième axe peut être de renforcer la présence des quatre autres sens humains pour diminuer l’importance des acouphènes dans la conscience.

La prise en charge des acouphènes se rapproche de celle de la douleur physique.

 




 

 

Le Pôle Sophrologie dispense des cursus de formation délivrant le diplôme de Sophrologue

 


INFOS

Du lundi au Vendredi
09H30 - 12H30 | 14H00 - 19H00

 


ENTREPRISE

Le cabinet
L'école
Contact

 


Top